16:31

Saison 2 épisode 13 : la psychologie clinique… et moi !

novembre 16, 2019
MP3

Après l’entretien de lancement de la seconde saison, réalisé avec Paulette, ma mère, voici donc mon premier solo dans Parlons thérapie où j’ai enfin décidé d’aborder le sujet psy. 

Mais « psy « quoi ? Psychologie ? Psychothérapie ? Psychanalyse ? Psychiatrie peut-être ? Ou alors psi P-S-I ? Non, pas celui-ci. Lui, je le laisse pour la thématique Petites histoires extraordinaires.


En général, lorsqu’on a été victime d’agression sexuelle, celui qui pourrait être le plus à même de nous aider, c’est le psy ! Enfin… Je dis cela mais pas certaine que tout le monde soit d’accord.


Après tout traumatisme et bien avant d’être sur le chemin de la résilience, il y a forcément un moment ou un autre où l’on nous parle de psy. « Je sens bien que tu es mal, tu devrais consulter un psy ! Ou au contraire : « Mais n’importe quoi, tu n’es pas folle, pourquoi irais-tu consulter un psy ?!! » Ou : « Tu es forte, tu n’as pas besoin d’un psy ! »


Mais le psy, ça veut dire quoi ? Ce ne sont pas que les dingues qui ont affaire à des psy ?


En même temps, « dingue », ça veut dire quoi ? On divague… on devient fou… on finit par devenir un aliéné mental…Au-delà d’amis imaginaires qui nous écouteraient lorsqu’on est enfant, ou d’amis en chair et en os lorsqu’on est adulte, tout simplement, qui d’autres pourrait écouter et entendre notre traumatisme ? Qui d’autre pourrait le faire dans cette réalité palpable et physique qu’est le quotidien d’une personne venant de vivre un traumatisme ? 

Qui l’a fait pour moi ? Qui peut le faire pour vous ? 

Au final, je ne sais plus qui m’a poussée un jour de 1988 lorsque j’ai dit à mes parents : « je veux aller voir un psychologue ! » mais en tout cas, je l’ai fait et pour mon plus grand bien.

Scroll to top